mercredi 13 janvier 2010

Léo Ferré
Les Anarchistes

1 commentaires:

Mélissa LeBlanc a dit…

Et un couteau pour trancher... le pain de l'amitié. ;-P

Yup, un jour nous pourrons tous arpenter (sans pétrole) le même espace de liberté mais je ne crois pas que cela soit possible sans le Code de cette grande route, une chose sacrée, dis-je, à la face des challengés de la foi.